LE TEMPS D'UNE ESCAPADE À L'ÎLE D'ORLÉANS | En collaboration avec Destination Île d'Orléans




Notre Québec, il est beau. C'est quand on prend le temps de tout mettre sur pause et de contempler le paysage autour de nous que l'on comprends qu'il n'est pas nécessaire de partir à l'autre bout du monde afin de respirer l'air marin, d'être charmé. C'est en collaboration avec Destination Île d'Orléans que je me suis aventuré sur l'île d'Orléans (notamment appelée l'île ensorcelée) dans le cadre d'un voyage de presse (le temps d'une fin de semaine) afin de visiter cet endroit bucolique situé à 30 minutes de Québec. Considérée comme étant le berceau des francophones en Amérique du Nord, l'île fluviale repose sur le Fleuve Saint-Laurent et compte environ 7000 habitants. Reconnue pour l'auto-cueillette des fraises en période estivale, il faut toutefois savoir que c'est loin d'être la seule chose à faire sur ce petit bout de paradis ! Bien au contraire, il y a des entreprises locales que j'aurais voulu visiter et des activités que j'aurais adoré faire mais les journées étaient malheureusement comptées. Je me suis donc fait la promesse de revenir. Que ce soit pour vous inspirer simplement ou vous donner quelques idées préparatrices avant votre prochain départ pour l'île d'Orléans, je vous raconte donc mon voyage de presse avec un grand sourire au visage.




JOUR 1 -


Vendredi, 18h00 heures, je pose mon sac-à-dos au Motel de l'île d'Orléans, là où je suis accueilli à bras ouverts. Au moment où je prends possession de ma chambre, je constate alors que la décoration est de type vintage, j'adore ! C'est comme si je m'étais glissé dans une machine à voyager dans le temps et que j'avais ouvert la porte de celle-ci pour me téléporter dans les années quatre-vingt. Les lits sont confortables, mes nuits ont été parfaites ! Pour moi, ce motel rejoint l'utile à l'agréable puisqu'il présente une situation géographique intéressante sur l'île. Ce que je trouve plaisant de ce mignon hébergement est que chaque chambre possède un petit balcon avec deux chaises qui font face au fleuve Saint-Laurent. Tôt le matin, un café à la main, on peut dire que ça commence bien une journée ! Le vrai luxe est de pouvoir louer des scooters ou des bicyclettes électriques directement sur place.



Une fois mes baguages en sécurité, je me suis dirigé vers le Camping de la Pointe pour y faire une balade en forêt. Bien que je n'aie pas dormi sur place, il m'a été possible d'observer les terrains rustiques qui s'y trouvait. Situé sur la pointe Est de l'île, le camping était auparavant la propriété des scouts. Aujourd'hui, les amateurs de nature y viennent non seulement pour faire de la randonnée en forêt et pour y camper, mais aussi pour observer les levés et les couchés de soleil sur la plage. C'est avec un ver de cidre de glace dans une main et des fraises fraîches provenant de l'île d'Orléans dans l'autre que j'ai admiré le soleil dire au revoir à la lune cette soirée-là. Un moment comme je les aime !




JOUR 2 -


La journée commence sous les nuages mais il n'annonce pas de pluie alors je suis plutôt contente des prévisions météo. C'est donc tôt le matin que je me dirige au Smith Café dans le but d'aller visualiser la boutique, de goûter aux pâtisseries ainsi que pour déguster un café. Coup de cœur culinaire pour les amandines (croissant aux amandes) qui sont fait par un pâtissier belge. Sérieusement, je pense qu'il s'agit de la meilleure amandine que j'ai mangé de toute ma vie ! Plusieurs torréfactions et saveurs remplissaient la pièce de la salle à manger et je ne savais pas trop quoi choisir puisqu'il y avait beaucoup de choix. Je me suis fait conseiller le Café 1653, un classique si on désire avoir un allongé. Maintenant, je suis assise dans ma cuisine à l'instant où j'écris ces lignes et un bon café comme celui-là ne serait pas de refus. Il est simplement délicieux ! La boutique est coquette et bien organisée. On y vend toutes sortes de produits locaux. Le petit jardin à l'extérieur ajoute de l'espace pour les consommateurs, là où il fait bon de s'asseoir avec des amis ou de la famille afin de siroter un breuvage.



Il était déjà le temps de quitter le café / boutique et de revenir au Motel de l'Île d'Orléans afin d'enfourcher un scooter, ce qui m'a permis de me déplacer facilement et d'aller à la rencontre d'autres commerces. Prochain arrêt : la Chocolaterie de l'Île d'Orléans. Un incontournable à mon humble avis ! On y retrouve deux sections : celle de la chocolaterie et celle du comptoir à crème glacée. Sérieusement, le coulis fondant déposé en enrobage (beaucoup de combinaisons possibles) sur les cornets de crème glacée goûtent littéralement le ciel. Les coulis sont à base de chocolat belge et laissé-moi vous dire qu'il est très épais, ce qui est parfait pour ceux et celles qui ont une dent sucrée comme moi. Les portions sont plus que généreuses ! Pour couronner le tout, il suffit de prendre sa crème glacée pour apporter et de se diriger à 2 minutes à pied vers le bord de l'eau pour faire place à la dégustation.



De retour aux poignées de mon scooter, j'en n'ai profité pour admirer le paysage pendant que mes cheveux balayaient le vent. Direction : La Goéliche. Si vous voulez une vue sur le fleuve Saint-Laurent, des repas généraux, florissants et délicieux, c'est exactement là où il faut aller pour se régaler. C'est de la haute gastronomie à un prix très raisonnable. Le service est impeccable et si je me base sur mes expériences de restaurations durant ma visite à l'Île d'Orléans, c'est décidément à cet endroit où j'ai le mieux mangé. Étant végétarienne, leurs falafels accompagnés de salade qui était garnie de produits frais de l'île était sublime !


Pour entamer l'après-midi et après avoir si bien mangé, j'ai été dépenser un peu d'énergie chez Quatre Natures. C'est littéralement mon highlight du voyage : faire du kayak de mer sur le fleuve ! Étant relativement sportive, je dois dire que notre guide était très professionnel et tellement aux petits soins que ce fût une réelle réussite ! On n'a commencé par ce faire expliquer sur une carte la zone où nous allions nous diriger, les zones à risques où il ne faut pas s'aventurer, les protocoles de sécurité pour finir avec les explications du fonctionnement de tous les matériaux nécessaires. C'est à contre-vent que j'ai commencé cette aventure qui a durée au total environ 3 heures. Notre groupe a fait une pause bien méritée puisque les vents et la pluie commençait à être au rendez-vous pour ensuite, revenir doucement au point de départ (c'était vraiment plus facile puisque le vent nous poussait vers la bonne direction). Donc, j'ai pu profiter de la belle vue sur Québec dans le confort de mon petit kayak bleu.




Pour finir la deuxième journée au son des vagues, je me suis assise sur la terrasse du Resto de la Plage. Même si vous décidez de vous installer à l'intérieur, les fenêtres font le tour de l'établissement, ce qui vous donne tout de même accès à une vue imprenable sur le fleuve. Le personnel employé est très sympathique et on y mange bien. Si vous prônez les repas végétariens, vous n'aurez pas beaucoup de choix car c'est plutôt un restaurant qui focus sur les produits de la mer.



JOUR 3 -


Dimanche, 8 heures le matin, je me souviens de m'être sentie triste et heureuse. Triste parce qu'il s'agissait de ma dernière journée sur l'île d'Orléans, mais aussi heureuse parce qu'il me restait encore beaucoup d'autres expériences à vivre au courant de la journée. Je me souviens que ça été une journée assez chargée ! C'est à bord d'un autobus que j'ai sillonné les routes de l'île. Moi qui suis habitué à prendre les transports en communs avec mon sac-à-dos, le luxe ! C'est d'ailleurs intéressant de savoir que vous pouvez réserver un tour organisé avec l'entreprise Québec Bus Tour (soit la route des saveurs ou la route des vins). Pour le premier stop de la journée, je me suis arrêté à La Maisonnette de l'île. Qui rêve d'avoir une mini maison un jour ? Pour ceux et celles qui aiment les petits espaces, vous trouverez cet endroit trop mignon. Cette petite cabane fait l'exposition d’œuvres locales et il est aussi possible d'y manger une collation et de déguster un bon café avant de repartir sur la route. Il s'agit d'un café / boutique de souvenirs.



Pour continuer sur la route des saveurs, j'ai effectué un temps de pause à La Boulange pour savourer un croissant frais et un deuxième café (je sais, j'en n'ai bu beaucoup). La bâtisse est belle et accueillante. Par la suite, c'était le moment de faire un rattrapage sur mes cours de l'histoire du Régime Français. Pour ce faire, j'ai posé les pieds à l'intérieur du Manoir Mauvide-Genest. Ancien domaine seigneurial, cette ancienne demeure est l'une des dernières au Québec qui s'est le mieux conservée au fil des années. Le Manoir a été classé comme étant un immeuble patrimonial (1971) et un site d'intérêt national au Canada (1993). À l'intérieur, le guide nous a verbalisé l'historique de monsieur Jean Mauvide, le seigneur qui a acheté cette bâtisse. Le décor visuel m'a impressionné puisqu'il recense des objets datant du Régime Français et que certaines parties de la maison n'ont pas été modifiées du tout. J'ai eu l'impression de m'être téléporté en l'an 1734, la période où ce foyer familial a été créé.



La visite terminée, j'ai été prendre un déjeuner/dîner au Resto du Sud, qui est une petite cantine populaire auprès des locaux. Si le désir de goûter au déjeuner typique des québécois se fait sentir, c'est exactement à cet endroit qu'il faut se rendre. Une fois ma faim satisfaite, notre chauffeur d'autobus nous a expliqué (moi et au groupe) qu'il était temps de commencer la route des vins ! Un moment que j'attendais impatiemment car l'Île d'Orléans est réputée pour être munie d'une terre fertile pour le raisin. Parmi toutes les dégustations sur différents domaines viticoles ( Vignoble Saint-Pierre, L'Isle de Bacchus, La grange, Vignoble du Mitan), je dois avouer que j'ai eu un coup de cœur pour le vin blanc nommé rêverie au Vignoble Saint-Pierre. En plus, le paysage laisse place à un grand espace avec une vue sur les Chûtes Montmorency. C'est simplement magnifique ! J'ai eu également l'opportunité de goûter différents produits locaux comme le beurre de pomme ainsi que le cidre aux pommes à La Cidredie Verger Bilodeau. Je pensais que mon beurre de pomme était bon mais ça n'a rien à voir avec ce qu'ils produisent ! L'autre visite plutôt insolite sur la route des saveurs a été La Nougaterie. Le nougat provient de l'Afrique à la base, plus précisément au Maroc. C'est un produit consommé par beaucoup de gens en Europe mais très peu ici en Amérique du Nord. Le classique : celui aux pistaches. Bien qu'ils produisent une tonne de saveurs différentes, mes deux préférés se sont révélés à être celui aux pistaches ainsi que celui aux bleuets. Le nougat s'apprête bien en collation ou comme dessert. C'était délicieux.



Pour finir la journée et ce voyage de presse en beauté, j'ai rencontré l'équipe de chez Cassis, Monna et Filles. L'entreprise familiale présente des produits à base de cassis (aussi appelé gadelle noire), qui se trouve à être un petit fruit de couleur noir violacé qui a des propriétés intéressantes pour la santé. C'est un fruit riche en vitamine C, un antioxydant et un anti-inflammatoire. Il renforce le système immunitaire et contient des polyphénols. Après avoir savourez doucement plusieurs produits à base de cassis, j'ai vraiment eu un faible pour la crème de cassis. J'ai également dégusté une poutine dont la sauce était produite à base de case. Plutôt sucré comme repas, c'était différent et culturellement intéressant comme découverte ! Je recommande fortement cet endroit. Il est possible d'y prendre des sorbets et/ou crème glacée et de se promener dans un grand espace extérieur aménagé de tables de pique-nique.



J'espère que vous avez appréciés cet article de voyage de presse et que cela vous aidera à planifier votre prochaine virée à l'Île d'Orléans. Bien que cet article soit en collaboration avec Destination Île Orléans, toutes les opinions citées dans ce texte restent les miennes, elles sont honnêtes. Je ne vous recommanderais jamais un endroit que je n'ai pas aimé ou une activité à faire si l'expérience s'est révélée négative.




#invitation #collaboration #articledeblog

V O Y A G E B O H E M E @ O U T L O O K . C O M

COPYRIGHT © 2020. KÉSIA VOYAGE BOHÈME. Tous droits réservés. Mentions légales.

  • YouTube - Black Circle
  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle